« FOR » : 15 officiers de la réserve citoyenne en formation initiale

Du 19 au 23 février, quinze officiers de la réserve citoyenne étaient présents à l’École navale pour suivre leur formation initiale.


Cette formation permet d'approfondir leurs connaissances de la Marine nationale au travers de visites dans les forces et d’activités de terrain : Formation Pratique au Commandement, visite d’un SNLE (Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engin) de la base de l’Ile Longue, déplacement sur la Base aéronavale de Landivisiau, visite d’un bâtiment de la Force d’Action Navale, démonstration du simulateur de navigation de l’École navale... Cette semaine riche et intensive leur permet ainsi d’être mieux armés pour faire face à leurs futures missions !

Échange avec deux participants de la formation : pourquoi la réserve citoyenne ?

M. Antoine De Marsily, Consul Honoraire de France à Porto Rico :

« En tant qu’ORSA (Officier de réserve en situation d'activité,) j’ai fait partie des commandos Marine il y a maintenant 25 ans, la réserve citoyenne est pour moi une façon de maintenir une relation proche avec la Marine nationale et de mettre mes compétences dans différents domaines à sa disposition. Durant le stage FOR nous avons tous été particulièrement frappés par le « défi RH » auquel est confronté la Marine particulièrement en ce qui concerne ses composantes de hautes technologies (Forces sous-marines, Aéronautique navale, etc.). Par l’action de rayonnement qui est confiée aux réservistes citoyens, je souhaite apporter ma pierre à l’édifice en prêtant main forte à la Marine pour relever ce défi. »

M. Joël Guerriau, secrétaire du Sénat - Vice-président de la commission des Affaires Étrangères et de la Défense et co-rapporteur des ressources humaines dans le budget de la Défense :

« Mon engagement dans la réserve est complémentaire à ma fonction de sénateur co-rapporteur dans le domaine des ressources humaines du budget de la Défense. Je suis attaché à la Marine nationale qui remplit une mission majeure dans la protection de notre nation sur l’ensemble de l’hémisphère.  Le stage FOR favorise une confrontation au plus près de ce que vivent les marins. Derrière des statistiques, il y a une réalité. Le stage contribue à mieux appréhender l’étendue des situations possibles, et de mesurer l’écart entre la théorie et le vécu du militaire.  Ainsi nous passons d’une analyse statique à des échanges humains dans un contexte purement opérationnel. Un stage très bien conçu qui renforce la motivation de chaque membre de notre groupe riche de ses complémentarités. Nous resterons en contact. Ce stage permet de créer des liens avec des personnes qui partagent la même aspiration et une volonté commune : pour la France agir dans l’intérêt du monde marin ! »

FOR