Un nouveau Docteur au groupe MoTIM de l'IRENav

Imad AFYOUNI a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Représentation et gestion des connaissances dans les environnements intérieurs mobiles » à l’Ecole Navale le 17 septembre 2013. Ses travaux ont été réalisés dans le cadre d’un contrat d'Assistant d'Enseignement et de Recherche pendant 4 ans.

Le jury, composé de :

-* Karine Zeitouni, Professeur à l’Université de Versailles, présidente,
-* Hervé Martin, Professeur à l'Université Joseph Fourier de Grenoble 1, rapporteur,
-* Thierry Delot, Professeur à l’Université de Valenciennes, rapporteur,
-* Jacques Tisseau, Professeur à l’Ecole Nationale d'Ingénieur de Brest, examinateur,
-* Christophe Claramunt, Professeur à l'IRENav, directeur de thèse,
-* Cyril RAY, Maître de conférences à l’IRENav, co-encadrant,
-* Sergio Ilarri, professeur associé à l'Université de Saragosse (Espagne), invité,

lui a décerné le titre de Docteur de l’Université de Bretagne Occidentale, mention "Informatique - Géomatique" avec mention très honorable.

Résumé de la thèse

Les systèmes d'information mobiles et ambiants liés à la localisation et à la navigation évoluent progressivement vers des environnements à petite échelle. La nouvelle frontière scientifique et technologique concernent les applications qui assistent les utilisateurs dans leurs déplacements et activités au sein d’espaces bâtis dits «indoor» (e.g., aéroports, musées, bâtiments). La recherche présentée par cette thèse développe une représentation de données spatiales d'un environnement «indoor» qui tient compte des dimensions contextuelles centrées sur l'utilisateur et aborde les enjeux de gestion de données mobiles. Un modèle de données «indoor» hiérarchique et sensible au contexte est proposé. Ce modèle intègre différentes dimensions du contexte en plus de la localisation des entités concernées, telles que le temps et les profils des utilisateurs. Ce modèle est basé sur une structure arborescente dans laquelle l'information spatiale est représentée à différents niveaux d'abstraction. Cette conception hiérarchique favorise un traitement adaptatif et efficace des Requêtes Dépendantes de la Localisation (RDL) qui sont considérées comme des éléments clés pour le développement des différentes catégories de services de géolocalisation sensibles au contexte. Un langage de requêtes continues est développé et illustré par des exemples de requêtes RDL. Ce langage exploite le concept des granules spatiales, et permet de représenter les requêtes continues et dépendantes de la localisation en prenant compte des préférences de l'utilisateur au moment de l'exécution.

Cette approche de modélisation est complétée par le développement d'une architecture générique pour le traitement continu des requêtes RDL et par la conception et la mise en œuvre de plusieurs algorithmes qui permettent un traitement efficace des requêtes dépendantes de la localisation sur des objets mobiles en «indoor». Plusieurs algorithmes de traitement continu des requêtes de recherche de chemin hiérarchique et des requêtes de zone appliquées à des objets statiques et/ou en mouvement sont présentés. Ces algorithmes utilisent une approche hiérarchique et incrémentale afin d'exécuter efficacement les requêtes RDL continues. Un prototype encapsulant le modèle de données hiérarchique, les opérateurs et les contraintes introduits dans le langage de requête ainsi que les différents algorithmes et méthodes pour la manipulation de requêtes RDL a été développé comme une extension du SGBD Open Source PostgreSQL. Une étude expérimentale des solutions développées a été menée pour étudier la performance et le passage à l'échelle à l'égard des propriétés intrinsèques des solutions proposées.

Mots-clés :

Modèles de données indoor, systèmes sensibles au contexte, gestion de données mobiles, requêtes continues dépendantes de la localisation, objets mobiles.