Victoire au challenge Cyberdéfense 2015 !

La compétition, débutée le 23 au soir, s’est achevée le lendemain en début d’après-midi avec la publication des résultats par l’officier général Cyber, l’amiral Arnaud Coustillière, qui a annoncé la victoire de l’équipe "École navale" devant l’École de Saint-Cyr Coetquidan puis la ligue de défense cyber-estonienne.

L’objectif du challenge ? Évaluer le niveau de connaissance des futurs ingénieurs civils et militaires, tester leurs aptitudes à lutter contre les attaques informatiques et commencer à fédérer un réseau international de futurs experts en cyberdéfense.

Durant une douzaine d’heures, les participants, depuis leurs sites respectifs, ont fait face à des attaques informatiques que l’animation du challenge avait lancées contre leur plateforme de jeu. Cette dernière représentait un mini système industriel de gestion de remplissage de cuves de carburant. L’école qui maintenait un niveau élevé de ses cuves le plus longtemps possible était déclarée gagnante.

L’équipe de l’École navale se composait de deux officiers-élèves (3ème année), de deux élèves de l’ENSTA Bretagne, de trois doctorants Télécom Bretagne de la chaire cyber défense des systèmes navals, et de deux techniciens supérieurs d'études et de fabrications des services en poste à l’école au "Service des réseaux et des systèmes d'informations".

Guillaume Bonnoron, l'un des doctorants de Télécom Bretagne, a préparé et dirigé l'équipe durant toute la compétition. Le lieutenant de vaisseau Xavier Boudvin, doctorant de la chaire cyber-défense de l'École navale, a suivi, depuis l’École Militaire, l'épreuve en soutenant et conseillant le chef d'équipe sur les réseaux sociaux.

Pour ce challenge, elle a fait face à 5 autres équipes : l’École des Officiers de l’Armée de l’Air, l’École de Saint-Cyr Coetquidan, l’United States Naval Academy, la réserve opérationnelle cyber ainsi que la ligue de défense cyber-estonienne.

Destiné aux étudiants d’écoles d’ingénieurs civils et militaire, ce challenge était organisé à l’occasion du premier colloque international #CyberDef 2015 par le Ministère de la Défense, la Direction générale de l'armement (DGA) et l’État-major des armées (EMA Cyber).


La chaire industrielle de cyberdéfense des systèmes navals – École navale
Sous le haut patronage de l’officier général cyber et avec le soutien de la région Bretagne, une chaire industrielle de cyberdéfense des systèmes navals a été créée fin 2014 à l’École navale, en partenariat avec Telecom Bretagne ainsi que les industriels DCNS et Thales.
Hébergée au sein de l’Institut de Recherche de l’École navale, dans un bâtiment sécurisé permettant des études classifiées, la chaire se structure autour de la recherche -amont et appliquée - garante d’un enseignement supérieur de qualité, d’actions de formations - initiale, continue et spécialisée - dans le domaine de la cyberdéfense des systèmes navals et d’expérimentations de nouveaux produits de sécurité informatique. Cette chaire cyberdéfense constitue une plateforme de diffusion et de valorisation des résultats des recherches et des projets qui seront développés, tant sur le plan national qu’international. Pour l’École navale, ce projet apporte une expertise au profit de la formation des élèves-officiers ingénieurs et des officiers SIC de la Marine nationale. Les travaux de recherche sont menés par une dizaine de doctorants et post-doctorants, civils et militaires.